Transports aériens
  Réseau férré
  Transports urbains
  Location de voiture
  Transfert

  Appartements à Kiev
  Appartements à Lviv
  Appartements à Odessa
  Chambres Carpates
  Hôtels

  Circuit Kiev découverte
  Circuit Kiev & Odessa
  Circuit Kiev & Carpates
  Circuit Kiev & Châteaux
  Tour de l'Ukraine

  Monnaie
  Visa
  Sécurité
  Sécurité
  Assurance
  Langue
  Nourriture
  Météo
  Accompagnement
  Recherche généalogique
  Témoignages, livre d'or

Quelques liens utiles :


  Ambassade de France
  Ambassade d'Ukraine
  France-Kiev par avion
  Nos partenaires

eXTReMe Tracker


   


Introduction à l'Ukraine

L’Ukraine est un des pays les plus importants situés à l’Est de l’Europe. Sa superficie équivaut celle de la France, et la richesse de sa terre lui a longtemps valu le titre de grenier de l’empire Russe ou de l’ancien bloc Soviétique. Sa culture remonte au Xe siècle, et la diversité de ses régions en fait une destination prometteuse, quoique encore assez méconnue des occidentaux.

le Dniepr

L’Histoire de l’Ukraine commence avec la naissance de Kiev, une ville bâtie vers l’an 470 de notre ère par trois frères, Ky, Chtchek, Khoriv, et leur sœur Lybid. Des tribus slaves l’habitent alors. Ce n’est que cinq siècles plus tard que la cité prend son essor avec l’arrivée de Vikings et l'introduction du Christianisme. Kiev se développe considérablement et devient un état : la Rus Kiévienne.

La princesse Olga est une des premières grandes figures de cette Histoire. C’est à son époque, que Cyril et son frère Méthode évangélisent les slaves en inventant l’alphabet cyrillique. Mais la Rus Kiévienne étend son influence grâce à Vladimir et à son fils Yaroslave. Sous leur règne, Kiev rivalise avec Byzance. Les princes nouent des contacts à travers l’Europe entière : par exemple, la fille de Yaroslave épouse le roi capétien Henri 1er, petit fils d'Hugues Capet, et devient Anne de Kiev, reine de France entre 1051 et 1060.

la princesse Olga avec St Cyrille et St Méthode
église traditionelle
le Prince Danylo

La Rus Kiévienne ne résiste pas cependant à l’invasion des Mongols et des Tatars venus d’Asie : la culture Ukrainienne se déplace alors vers la Galicie située plus à l’Ouest (avec la création de Lviv) ou vers le Nord à Tchernihiv (selon quelques historiens, certains rejoignent Moscou pour fonder un nouvel état slave).

Pendant des siècles, les descendants de la Rus Kiévienne tenteront de résister aux divers envahisseurs et occupants étrangers : successivement, les Bulgares, les Polonais, les Turcs, puis les Russes convoiteront l’Ukraine et briseront l’esprit de résistance surtout incarné par le mouvement Cosaque entre le XVIe et le XVIIIe. Bogdan Khmelnystyi  est incontestablement la figure la plus emblématique de cette époque.

le poète Chevchenko
forteresse de Kamenets-Podolski XIVe siècle
Bogdan Khmelnystyi

Au XIXe, l’Ukraine n’échappe pas à l’idée nationaliste qui souffle sur l’ensemble du continent Européen : les poètes Ivan Franko ou Chevchenko entretiennent cet esprit. Avec la révolution Bolchévique, l’Ukraine obtient son indépendance, mais celle-ci est vite brisée par Lénine et surtout par Staline qui n’hésite pas à affamer la population entre 1932 et 1933 pour consolider son pouvoir et son idéologie.

le musée de la guerre
Place de l'indépendance à Kiev

C’est en 1990 après la chute du mur de Berlin, que les députés Ukrainiens proclament l’indépendance du pays et se séparent de l’URSS. Cependant, l’influence Russe reste présente (surtout à l’Est et dans le Sud). La population continue donc d’être divisée entre une politique pro-occidentale qui espère une adhésion à l’OTAN ou à l'Union Européenne, et le modèle défendu en Russie par le président Poutine.